Winnipeg Free Press - PRINT EDITION

Un talent pas comme les autres

Tristan Frechette devient le seul hypnotiseur Franco-Manitobain officiel

  • Print

C'est apres avoir fait la connaissance du celebre hypnotiseur Winnipegois Tyzen Paley l'an dernier, que le Franco-Manitobain, Tristan Frechette, a suivi toutes les etapes pour s'integrer la communaute d'hypnotiseurs. Lors de la derniere annee scolaire, il a pris une pause de l'enseignement pour voyager trois fois Las Vegas, afin de completer une formation avec l'un des hypnotiseurs les plus reconnus dans le domaine, Marc Savard.

D'entendre qu'un enseignant mette entre parentheses son travail pour l'hypnose, ca peut sembler bizarre. Pourtant, les choses bizarres ont toujours joue un role dans la vie de Tristan Frechette.

"J'ai toujours eu une passion pour la magie et tout ce qu'il y a de mystique," explique-t-il. "Quand j'etais jeune, je revais d'etre un enfant dote d'un pouvoir special. J'ai ensuite appris qu'une chose comme l'hypnose, ca peut s'apprendre."

Son parcours en hypnose n'est certes pas des plus traditionnels, mais Tristan Frechette affirme que ses proches l'ont encourage depuis le debut.

"Ma famille m'appuie enormement, mais je pense qu'ils ont de la misere completement comprendre le concept de l'hypnose et y croire," dit-il. "Il a fallu que je fasse un show lors d'une reunion de famille pour leur demontrer ce que c'est."

Divertissant et therapeutique

Depuis la fin de sa formation en avril dernier, Tristan Frechette a fait plusieurs spectacles au Manitoba lors d'evenements organises. Mais ce qui est encore plus impressionnant, ce sont les ecoles qui lui ont ouvert leurs portes.

En visite l'Ecole/College regional Gabrielle-Roy, l'objectif de Tristan Frechette etait surtout de divertir la foule. C'est d'ailleurs lors de ce spectacle qu'il dit avoir maitrise l'art de l'induction rapide, question de donner ´ un choc au systeme nerveux d'une personne pour qu'elle entre tout de suite dans la transe hypnotique".

Sa visite dans une classe de psychologie au College Louis-Riel, cependant, avait comme objectif quelque chose de completement different.

"Dans ce cas-l, mon but etait de les relaxer, et d'ameliorer leur concentration," dit-il. "Un peu plus tard la suite de cette demonstration, j'ai appris que j'ai augmente les resultats des examens de cette classe."

Quoique l'hypnose soit souvent associee avec le ridicule ou le theatre, Tristan Frechette rappelle qu'elle peut apporter un individu d'enormes benefices. Elle peut, par exemple, traiter les dependances, ameliorer la concentration, et aider relaxer. Il ajoute qu' ´ une heure d'hypnose equivaut quatre ou cinq heures de sommeil".

Tristan Frechette avoue que ce sont souvent ceux qui se disent obsedes du controle qui refusent de se faire hypnotiser. Il insiste cependant que l'experience pourrait devenir pour ces gens un defi personnel positif.

"Ces gens pensent souvent qu'ils ne seront pas capables de se faire hypnotiser," souligne-t-il. "Mais vraiment, une personne forte et en controle demontre son caractere en se laissant aller, surtout quand c'est son avantage. Ca, c'est le vrai controle."

Un virage total?

Tristan Frechette developpe presentement son plan d'affaires pour, en temps voulu, s'etablir une bonne reputation dans la communaute de l'hypnose. Lors des quelques annees venir, il envisage enseigner encore au College Louis-Riel, et ensuite outremer. Il demeure toutefois indecis sur l'idee d'enseigner toute sa vie; ce qui le passionne et le rend veritablement heureux, c'est d'etre hypnotiseur.

Tristan Frechette se rend compte que meme si l'hypnose a le potentiel de gagner des heures de sommeil et de relaxer, l'hypnotiseur, de son cote, n'est pas toujours aussi repose. Il decrit le style de vie mouvemente et exigeant de Marc Savard, qui fait des spectacles Las Vegas tous les soirs pour satisfaire la demande populaire.

"Si je pouvais me rendre la, ce serait incroyable," s'exclame-t-il. "Mais mon but pour maintenant, ce n'est pas necessairement de me rendre Las Vegas. Si je peux etre reconnu dans la communaute francophone, ou si je peux etre reconnu au Manitoba, je serais tellement heureux."

presse6@la-liberte.mb.ca

Republished from the Winnipeg Free Press print edition August 31, 2013 0

Fact Check

Fact Check

Have you found an error, or know of something we’ve missed in one of our stories?
Please use the form below and let us know.

* Required
  • Please post the headline of the story or the title of the video with the error.

  • Please post exactly what was wrong with the story.

  • Please indicate your source for the correct information.

  • Yes

    No

  • This will only be used to contact you if we have a question about your submission, it will not be used to identify you or be published.

  • Cancel

Having problems with the form?

Contact Us Directly
  • Print

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

Have Your Say

New to commenting? Check out our Frequently Asked Questions.

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press print or e-edition subscribers only. why?

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press Subscribers only. why?

The Winnipeg Free Press does not necessarily endorse any of the views posted. By submitting your comment, you agree to our Terms and Conditions. These terms were revised effective April 16, 2010.

letters

Make text: Larger | Smaller

LATEST VIDEO

The greening of Elphaba the Wicked Witch in Wicked

View more like this

Photo Store Gallery

  • A goose flys defensively to protect their young Wednesday near Kenaston Blvd and Waverley -See Bryksa 30 Day goose challenge- Day 16 - May 23, 2012   (JOE BRYKSA / WINNIPEG FREE PRESS)
  • Goslings enjoy Fridays warm weather to soak up some sun and gobble some grass on Heckla Ave in Winnipeg Friday afternoon- See Bryksa’s 30 DAY goose challenge - May 18, 2012   (JOE BRYKSA / WINNIPEG FREE PRESS)

View More Gallery Photos

Poll

Does Canada need a national inquiry into the disproportionately high number of missing and murdered aboriginal women?

View Results

View Related Story

Ads by Google