FYI

Winnipeg Free Press - PRINT EDITION

Accueil bilingue Osborne

Céline Julien et Bruce Hossman ont ouvert en aoªt 2012 le premier Bed and Breakfast bilingue du quartier Osborne.

  • Print

La francophone Céline Julien et son mari anglophone, Bruce Hossman, ont ouvert en aoªt 2012 un Bed and Breakfast dans le quartier d'Osborne, La Chaumière du Village Bed and Breakfast. Ils y offrent un service en anglais et en franßais.

"On est le seul Bed and Breakfast qui offre un service en franßais Osborne," indique Céline Julien. "C'est notre projet de retraite. On vivait dans cette grande maison et on se demandait ce qu'on allait en faire. Mon mari a eu le malheur de prononcer le mot 'Bed and Breakfast,' et ßa a tout de suite fait tilt dans ma t�te!"

Avec l'aide de ses enfants et leurs partenaires, le couple a donc rénové entièrement sa maison afin d'accueillir des clients de passage. ë On a tout fait nous-m�mes, souligne Céline Julien. "Mes enfants ont travaillé très fort. On a refait les planchers et les peintures, et on a arrangé toutes les pièces. áa nous a pris plus de huit mois." Elle raconte d'ailleurs que les premiers clients sont arrivés "alors que la peinture n'était pas encore finie! Depuis, on est toujours occupés."

La Chaumière du Village Bed and Breakfast offre deux chambres de couple, une chambre pour personne seule et une chambre familiale. Elle a aussi deux salles de bains réservées aux clients, une salle dÆner et un salon de télévision, ainsi qu'un accès un ordinateur, au téléphone, des machines laver et sécher le linge, et une cuisine. Du matériel pour bébé est également disponible. Enfin, l'extérieur offre trois cours avec de nombreux arbres.

"On veut pouvoir accueillir tout le monde et que tous se sentent comme chez eux," affirme Céline Julien. "On aime quand ils s'allongent sur le sofa avec une couverture! On leur laisse aussi des clés pour aller librement.

"Quand la cuisine," poursuit-elle, "on a fait le choix de préparer l'avance le déjeuner, mais le matin, chacun vient se servir l'heure qu'il veut. áa leur évite de devoir se lever une heure spéciale. Je viens seulement ranger vers 13 h."

Le reste de la journée, la cuisine reste la disposition des clients.

"C'est un système qui marche très bien, se réjouit Céline Julien. D'ailleurs, il nous est souvent arrivé que des clients nous invitent souper. áa nous fait voyager et découvrir leur culture!"

Si les h¥tes apprennent de leurs invités, l'inverse est aussi vrai. "Comme je suis francophone, je me fais un plaisir de leur faire découvrir Saint-Boniface," lance Céline Julien. "La plupart de nos visiteurs ne savaient pas qu'il y avait un quartier franßais Winnipeg."

Elle souligne par ailleurs l'importance du soutien reßu de deux autres propriétaires de Beds and Breakfasts au Manitoba, Lynne Gauld Winnipeg et Guy et Suzanne Gagnon Sainte-Agathe.

"Lynne Gauld nous a vraiment pris par la main quand il a fallu obtenir des permis de la Ville de Winnipeg et que c'était un défi," confie Céline Julien. "De plus, elle nous a envoyé beaucoup de clients pour qu'on puisse commencer nos affaires. Les propriétaires de Beds and Breakfasts au Manitoba travaillent en équipe, pas en compétition. On se renvoie les clients quand on est déj pleins."

Quant Guy et Suzanne Gagnon, "ils ont été une ressource incroyable dans notre cheminement pour réussir ouvrir un Bed and Breakfast francophone, affirme-t-elle. Sans eux et Lynne Gauld, on aurait été découragés."

D'un client l'autre, Céline Julien et Bruce Hossman se laissent aujourd'hui le temps de peaufiner leur accueil.

"On n'avait aucun bagage dans ce genre d'entreprise donc on travaille avec les gens, conclut la propriétaire. On discute avec eux, on apprend d'eux et on s'adapte."

presse2@la-liberte.mb.ca

Republished from the Winnipeg Free Press print edition March 9, 2013 J12

Fact Check

Fact Check

Have you found an error, or know of something we’ve missed in one of our stories?
Please use the form below and let us know.

* Required
  • Please post the headline of the story or the title of the video with the error.

  • Please post exactly what was wrong with the story.

  • Please indicate your source for the correct information.

  • Yes

    No

  • This will only be used to contact you if we have a question about your submission, it will not be used to identify you or be published.

  • Cancel

Having problems with the form?

Contact Us Directly
  • Print

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

Have Your Say

New to commenting? Check out our Frequently Asked Questions.

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press print or e-edition subscribers only. why?

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press Subscribers only. why?

The Winnipeg Free Press does not necessarily endorse any of the views posted. By submitting your comment, you agree to our Terms and Conditions. These terms were revised effective April 16, 2010.