FYI

Winnipeg Free Press - PRINT EDITION

Avec les monstres

Passionn© de sciences fiction, le francophile David Annandale est le seul Canadien ©crire pour le jeu Warhammer 40,000

  • Print

Professeur de litt©rature anglaise et de cin©ma l'Universit© du Manitoba, David Annandale est avant tout un passionn© des monstres. Il est aujourd'hui le seul Canadien ©crire des livres pour le jeu Warhammer 40,000. Son dernier roman, The Death of Antagonis raconte une des histoires de ce jeu de figurines de sciences fiction.

"Warhammer 40,000 est un jeu qui a ©t© cr©© en Angleterre par Games Workshop il y a environ 25 ans," explique le professeur francophile. "C'est un jeu de guerre avec des figurines qui repr©sentent des robots, des soldats ou des extraterrestres. On est dans un univers de science-fiction tr®s noir ou l'avenir lointain, c'est la guerre."

The Black Library, la maison d'©dition de Games Workshop, s'est lanc© il y a une quinzaine d'ann©es dans la publication de romans de science-fiction qui s'inscrivent dans cet univers. Une trentaine d'auteurs contribuent aujourd'hui cette aventure.

"J'ai commenc© travailler pour The Black Library lors d'une comp©tition de sc©narios," raconte l'auteur. "L'©diteur a aim© mon id©e, je l'ai ©crite et j'ai continu© leur proposer d'autres choses. Aujourd'hui, c'est eux qui me donnent des id©es de projets qui sont tous tr®s int©ressants. Ils me demandent, par exemple, d'©crire un roman sur un personnage pr©cis, mais je ne suis pas du tout limit©, c'est une porte ouverte l'imagination."

Son dernier roman, The Death of Antagonis, suit l'histoire des Space Marine, des guerriers surhumains modifi©s g©n©tiquement, qui doivent faire face une menace sur la plan®te antagoniste.

"Dans ce roman, les personnages individuels sont mes cr©ations," assure-t-il. "Mais elles font toujours partie de groupes et d'organisations du jeu Warhammer 40,000. L'univers que Games Workshop a cr©© est tellement riche d'histoires et d'illustrations! Dans les r®gles du jeu, il y a de nombreuses descriptions des grandes guerres, des biographies, des histoires et toute la mythologie construite pour le jeu. C'est l-dedans que je trouve mon inspiration."

Et pour mieux comprendre le jeu, David Annandale y joue souvent.

"Il y a beaucoup de strat©gie, mais aussi de la chance puisqu'on joue avec des d©s," explique-t-il. "C'est une sorte de jeu d'©checs grande ©chelle. Dans le cadre du jeu, il faut aussi assembler les figurines et les peindre. En g©n©ral, un match dure quelques heures."

Pour ce passionn© des monstres, travailler pour The Black Library est plus qu'un honneur, c'est un r�ve qui se r©alise.

"Lorsqu'ils m'ont demand© d'©crire sur Yarrick par exemple, qui est un officier politique de l'arm©e imp©riale, c'est comme si on me demandait d'©crire une histoire sur Batman," confie-t-il. "L'imagination dans ce jeu, c'est l'op©ra au niveau galactique."

presse5@la-liberte.mb.ca

Republished from the Winnipeg Free Press print edition May 25, 2013 J12

Fact Check

Fact Check

Have you found an error, or know of something we’ve missed in one of our stories?
Please use the form below and let us know.

* Required
  • Please post the headline of the story or the title of the video with the error.

  • Please post exactly what was wrong with the story.

  • Please indicate your source for the correct information.

  • Yes

    No

  • This will only be used to contact you if we have a question about your submission, it will not be used to identify you or be published.

  • Cancel

Having problems with the form?

Contact Us Directly
  • Print

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

Have Your Say

New to commenting? Check out our Frequently Asked Questions.

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press print or e-edition subscribers only. why?

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press Subscribers only. why?

The Winnipeg Free Press does not necessarily endorse any of the views posted. By submitting your comment, you agree to our Terms and Conditions. These terms were revised effective April 16, 2010.