FYI

Winnipeg Free Press - PRINT EDITION

Du hockey pour Alexandre

A weekly column en franßais, celebrating Western Canada's largest francophone community, one story at a time

  • Print

En 2008, lorsqu'Alexandre Tétrault est né, les médecins ont détecté la présence d'un virus qui provoque de sérieuses conséquences chez les enfants: le cytomégalovirus (CMV).

Depuis, son père, Robert Tétrault a cherché le moyen idéal de sensibiliser le public aux dangers du CMV. Avec le concours de son ami, Marc Foidart, il a organisé Le Classique, un tournoi de hockey de rue trois contre trois, qui aura lieu les 8 et 9 février sur le terrain de stationnement du Garage Café, Saint-Boniface.

"J'ignorais l'existence du CMV avant la naissance d'Alexandre," confie Marc Foidart. "Pourtant, le CMV affecte beaucoup d'enfants, et de nombreuses familles. Comme ami de la famille Tétrault, je voulais appuyer cette cause importante. Un soir, lorsque Robert et moi prenions un cocktail ensemble au Garage Café, Saint-Boniface, nous avons eu l'idée d'organiser un tournoi de hockey de rue. C'est ce moment que nous nous sommes rendu compte que c'était précisément l'occasion idéale que nous cherchions pour sensibiliser le public au CMV. L'intér�t du public au tournoi et les questions qu'on nous a posées sur cette maladie ont confirmé notre intuition."

Une maladie pernicieuse

"Un virus de la famille de la varicelle-zona, le CMV s'attaque au cerveau," explique Robert Tétrault. "Par conséquent, certains enfants naissent sourds. En fait, le CMV est la cause principale de la surdité chez les nouveau-nés. Le CMV peut également affecter la vision, la parole et la motricité, et m�me venir occasionner la faillite des organes vitaux. Un bon nombre des bébés affectés meurent chaque année."

Le CMV est une maladie détectable. Les femmes peuvent éviter les risques associés en subissant un test pour la présence des anticorps qui combattent le virus.

"Le CMV est transmis par les liquides du corps, et seulement par les enfants ¢gés de deux quatre ans," explique Robert Tétrault. "Les personnes qui travaillent avec les petits sont risque. En Europe, le test des anticorps fait partie des examens que subissent les femmes enceintes. Il est conseillé aux femmes de consulter leur gynécologue-obstétricien."

"Pour notre part, nous avons été chanceux," poursuit-il. "Lorsqu'Alexandre est né, il a subi un traitement de six semaines en recevant du ganciclovir. Ce médicament réduit les chances d'avoir des problèmes néfastes."

Il n'emp�che qu'Alexandre a tout de m�me été affecté. Son cerveau a été endommagé et le garßon éprouve quelques difficultés parler.

"Sa motricité a également été atteinte," explique le résidant de Lorette. "Alexandre est moins habile que les enfants de son ¢ge. Il ne sera pas le prochain Wayne Gretsky, mais nous sommes heureux qu'il soit très intelligent. Il n'a pas l'air avoir eu des délais cognitifs."

Le Classique

La toute première édition du Classique permettra 24 équipes de s'affronter sur deux "patinoires." Chaque équipe pourra jouer au moins trois matchs, pour ensuite possiblement se rendre aux éliminatoires.

"Il nous reste toujours quelques places, mais elles se remplissent vite," indique Marc Foidart. "Je suis confiant et convaincu que Le Classique deviendra une tradition bonifacienne."

Pour sa part, Robert Tétrault espère collecter environ $5,000 pour le CMV.

"C'est l'objectif," déclare-t-il. "Mais l'important, c'est d'établir une tradition qui permettra de glaner des montants encore plus impressionnants."

Presse6@la-liberte.mb.ca

Le Classique se déroulera les 8 et 9 février sur le terrain de stationnement du Garage Café, situé au 166 boulevard Provencher. Renseignements: leclassique.ca. On peut également contacter Robert Tétrault en composant le (204) 612-1048 ou l'adresse courriel robert.tetrault@nbc.ca.

Republished from the Winnipeg Free Press print edition February 2, 2013 J12

Fact Check

Fact Check

Have you found an error, or know of something we’ve missed in one of our stories?
Please use the form below and let us know.

* Required
  • Please post the headline of the story or the title of the video with the error.

  • Please post exactly what was wrong with the story.

  • Please indicate your source for the correct information.

  • Yes

    No

  • This will only be used to contact you if we have a question about your submission, it will not be used to identify you or be published.

  • Cancel

Having problems with the form?

Contact Us Directly
  • Print

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

Have Your Say

New to commenting? Check out our Frequently Asked Questions.

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press print or e-edition subscribers only. why?

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press Subscribers only. why?

The Winnipeg Free Press does not necessarily endorse any of the views posted. By submitting your comment, you agree to our Terms and Conditions. These terms were revised effective April 16, 2010.