FYI

Winnipeg Free Press - PRINT EDITION

Réal explorateur

Réal Bérard est le premier à avoir cartographié les rivières du Manitoba

  • Print

RÉAL Bérard est l’un des rares explorateurs des temps modernes à partir à l’assaut des rivières capricieuses armé de son canoë, de papier et d’un crayon.

Réal Bérard est en effet le premier à avoir entrepris de cartographier pour le gouvernement puis par passion l’ensemble des rivières manitobaines.

Depuis 1961 le cartographe parcourt ainsi des kilomètres de rivières et des jours durant, pour les dessiner et les décrire dans les moindres détails afin de créer des cartes uniques en leur genre.

"Après avoir fait les Beaux-arts de Montréal j’ai travaillé pour le ministère des ressources naturelles et je patrouillais sur les rivières jusqu’au jour où j’ai voulu intégrer mon art à mon travail de tous les jours en dessinant et peignant ce que je voyais."

Illustrateur, peintre, cartographe, sculpteur et dessinateur, Réal Bérard a donc plus d’un talent dans son sac pour créer des cartes totalement originales et d’une beauté rare.

"Je faisais des cartes très normées pour le gouvernement à des fins touristiques," explique-t-il. "Mais je fais aussi et surtout des cartes à la main, très précises avec des informations sur la faune et la flore autour d’un cours d’eau, la présence de roche, l’intensité des courants, le nombre de pas sur une rive,

A weekly column en français, celebrating Western Canada’s largest francophone community, one story at a time.

les dénivelés, la présence ou non de marécages, de barrages et bien d’autres détails encore. Tout est donc vraiment détaillé, à la roche près et tout est fait de façon traditionnelle," souligne Réal Bérard.

En effet, lorsque le gouvernement a voulu imposer au cartographe d’utiliser des outils informatiques pour mener son travail, ce dernier a préféré quitter son emploi pour continuer à vivre sa passion comme il la ressentait.

"Compter les pas au bord de la rivière est beaucoup plus précis qu’utiliser des ordinateurs qui vont uniformiser et automatiser un courant naturel qui est tout sauf uniforme," explique-t-il. "Chaque mètre d’un cours d’eau est différent."

De plus, Réal Bérard ne se contente pas de cartographier les rivières. Il ajoute à ses cartes toute une série d’informations précieuses pour les voyageurs. On y trouve des croquis et des détails sur des outils utilisés par les Premières Nations, des croquis de poissons que l’on peut trouver dans la rivière, des portraits de voyageurs de l’époque, des chansonnettes, des poèmes, des légendes, des coutumes et bien sûr une description détaillée des caractéristiques physiques de la rivière, au pas près.

"J’ai découvert un jour des peintures indiennes sur de la roche, je les ai donc dessinées sur ma carte," souligne Réal Bérard. "Je dessine en fait tout ce qui à un lien au folklore, à la culture qu’il y a autour du cours d’eau que j’explore. Mes cartes apportent des informations culturelles et historiques au voyageur sur tout ce qui fait l’identité d’une rivière. Elles deviennent ainsi beaucoup plus vivantes."

Toutefois, les voyages de Réal Bérard ne sont pas de tout repos. Le cartographe doit vivre avec les aléas naturels, les animaux sauvages et surtout le mal de la solitude.

"Lorsqu’on est seul pendant longtemps, la peur et l’ennui nous gagnent et font travailler notre imaginaire," confie-t-il. "On devient tout d’un coup comme un enfant de cinq ans et ça peut devenir grave."

Mais pour vaincre ces difficultés, Réal Bérard a plus d’un pinceau à sa poche et s’arrête le temps de peindre à l’aquarelle ou dessiner les paysages manitobains qu’il traverse.

"Nous avons la chance d’avoir des terres encore inhabitées, très sauvages et d’une beauté rare," conclut Réal Bérard. "À l’heure où la pollution se fait de plus en plus ressentir, nous nous devons de nous imposer une discipline pour préserver coûte que coûte nos joyaux naturels."

 

presse3@la-liberte.mb.ca

Republished from the Winnipeg Free Press print edition April 14, 2012 J12

Fact Check

Fact Check

Have you found an error, or know of something we’ve missed in one of our stories?
Please use the form below and let us know.

* Required
  • Please post the headline of the story or the title of the video with the error.

  • Please post exactly what was wrong with the story.

  • Please indicate your source for the correct information.

  • Yes

    No

  • This will only be used to contact you if we have a question about your submission, it will not be used to identify you or be published.

  • Cancel

Having problems with the form?

Contact Us Directly
  • Print

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

Have Your Say

New to commenting? Check out our Frequently Asked Questions.

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press print or e-edition subscribers only. why?

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press Subscribers only. why?

The Winnipeg Free Press does not necessarily endorse any of the views posted. By submitting your comment, you agree to our Terms and Conditions. These terms were revised effective April 16, 2010.