Winnipeg Free Press - PRINT EDITION

Une boutique à Banff

Jean-François Ravenelle ouvre le premier magasin de ski manitobain à Banff

  • Print

Le propriétaire de Gord's Ski & Bike, Jean-Franßois Ravenelle, essaie de rompre l'humilité des Manitobains en ce qui concerne leurs habiletés en ski.

"Quand quelqu'un rentre Gord's pour s'acheter des skis, on leur demande d'estimer leur habileté," raconte-t-il. "Tout le monde se croit intermédiaire, pour la simple raison qu'ils viennent du Manitoba. Moi, je suis convaincu que les skieurs manitobains sont parmi les meilleurs au Canada."

"Ce n'est pas parce que tu ne vis pas dans les montagnes que tu n'es pas bon en ski," lance-t-il. "Je dirais même que les Manitobains sont plus passionnés que ceux qui vivent dans les régions montagneuses. Ce sont les Manitobains qu'on retrouve sur les pentes sous la pluie. Ce sont les Manitobains qui se lancent 8 h du matin et ne l¢chent pas jusqu' la tombée de la nuit. Pour nous, nos journées de ski sont précieuses et on ne les rate pas."

Son opinion mérite bien d'être entendue. Jean-Franßois Ravenelle est originaire de Montréal, et a été guide de ski Mont Tremblant. Par la suite, il a été consultant pour plusieurs grands magasins sportifs au Manitoba et un commerce de ski américain très connu lui avait offert un poste.

"En attendant mes papiers d'immigration pour les États-Unis, j'ai rencontré Gord Reid," se souvient Jean-Franßois Ravenelle. "Même au Québec, on avait entendu parler de Gord. C'était comme le parrain du ski au Manitoba. Il m'a suggéré d'aller travailler au magasin qu'il avait vendu sa fille et son époux. Je ne suis donc jamais parti du Manitoba."

En 2008, plusieurs années après ses débuts avec Gord's Ski & Bike, Jean-Franßois Ravenelle a acheté les deux emplacements où il était employé Winnipeg.

"En effet, Gord's a fait faillite et a fermé ses portes," affirme-t-il. "Pendant trois semaines, j'ai travaillé comme un fou pour trouver des investisseurs. Les portes se sont rouvertes. Nos clients et nos employés sont restés fidèles et tous étaient l pour nous aider nous rétablir."

Aujourd'hui, ce n'est pas la faillite de l'entreprise qu'annonce Jean-Franßois Ravenelle, mais plut¥t l'établissement d'un nouveau magasin Gord's sur l'avenue Banff, dans le village de ski éponyme.

"C'est le premier magasin de ski winnipégois qui ouvre ses portes Banff," confirme-t-il. "Nos clients sont ici, mais on les appuie maintenant aux bords des montagnes Rocheuses."

La boutique, qui mesure 2 000 pieds carrés, emploie cinq enthousiastes de ski et de cyclisme.

"J'ai trois employés permanents l-bas," affirme Jean-Franßois Ravenelle. "Les deux autres postes sont comblés par des employés winnipégois. áa démontre nos employés ici que nous avons de quoi d'être fiers. Ils reviennent Winnipeg énergisé et ils savent qu'on a un magasin de première classe."

Cinquante et une années après la fondation de Gord's Ski & Bike, Jean-Franßois Ravenelle pense souvent au fondateur, qui est décédé en 2006.

"Il nous a légué ce magasin, et m�me notre communauté sportive," conclut Jean-Franßois Ravenelle. "Quand j'ai une décision prendre, je me demande ce que Gord aurait fait. Je pense qu'en ce moment, il serait fier de nous."

presse1@la-liberte.mb.ca

Republished from the Winnipeg Free Press print edition January 28, 2012 J16

Fact Check

Fact Check

Have you found an error, or know of something we’ve missed in one of our stories?
Please use the form below and let us know.

* Required
  • Please post the headline of the story or the title of the video with the error.

  • Please post exactly what was wrong with the story.

  • Please indicate your source for the correct information.

  • Yes

    No

  • This will only be used to contact you if we have a question about your submission, it will not be used to identify you or be published.

  • Cancel

Having problems with the form?

Contact Us Directly
  • Print

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

You can comment on most stories on winnipegfreepress.com. You can also agree or disagree with other comments. All you need to do is be a Winnipeg Free Press print or e-edition subscriber to join the conversation and give your feedback.

Have Your Say

New to commenting? Check out our Frequently Asked Questions.

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press print or e-edition subscribers only. why?

Have Your Say

Comments are open to Winnipeg Free Press Subscribers only. why?

The Winnipeg Free Press does not necessarily endorse any of the views posted. By submitting your comment, you agree to our Terms and Conditions. These terms were revised effective April 16, 2010.

letters

Make text: Larger | Smaller

LATEST VIDEO

In the Key of Bart: Can’t It Be Nice This Time?

View more like this

Photo Store Gallery

  • PHIL HOSSACK / WINNIPEG FREE PRESS 070619 LIGHTNING ILLUMINATES AN ABANDONED GRAIN ELEVATOR IN THE VILLAGE OF SANFORD ABOUT 10PM TUESDAY NIGHT AS A LINE OF THUNDERSTORMS PASSED NEAR WINNIPEG JUST TO THE NORTH OF THIS  SITE.
  • June 24, 2012 - 120624  -  Amusement riders on the last day of The Ex Sunday June 24, 2012.    John Woods / Winnipeg Free Press

View More Gallery Photos

Poll

What are you most looking forward to this Easter weekend?

View Results

View Related Story

Ads by Google